Agamben Nathalie Sarraute 2007 Lieux et monuments Casa Obscura cycles décallés Herqueville FNC gravure sur pellicule en direct O Picasso - tableaux d'une surexposition Buenos Aires René Lussier Jitter Festival du nouveau Cinéma André Martin Exercices d'animation Le métro reloaded Living Cinema dessins Duplicity Jean Detheux Basmati UC Davis Rivière au Tonnerre Rendez-vous du cinéma québécois Henri Meschonnic NFB Seule la main... Len Lye Perugia New York Double négatif L'expression instrumentale Georges Didi-Huberman San Francisco Photographies The Subway Home Fantômes documentaire Special Forces Robert Marcel Lepage Chloé Halifax Toi la Mordore Pierre Juneau Praha-Florenc Op Hop Rodrigue Jean Free Radicals Victoriaville Solo la mano... Place Carnot Éblouissement d'Icare Songs and Dances from the Inanimate World Beirut 49 Flies «49 Flies» Max Triptyque Filature improvisation Karl Lemieux Mingan René Jodoin Tropismes O Picasso Variations sur deux photographies de Tina Modotti 2008 Berlin Blu installation vidéo Fred Frith John Cage Muto

Sunday 15 January 2012

Tropismes

Il y quelques jours, je suis arrivé au no 100 de ma série de dessins Tropismes dédiée à la mémoire de l’écrivaine française Nathalie Sarraute. C’était un objectif que d’en faire une série aussi longue, avec l’intention après le centième dessin de passer à un format de feuille plus grand. Toute cette série (ainsi que la plupart des séries précédentes - Mouches, Silence, Nuit, Petits dessins…) a été faites sur des feuilles 22.9 x 30.5 cm. J’envisage maintenant de continuer sur des feuilles 27.9 x 35.5 pour assez rapidement passer à un format cm 45.7 x 61 cm.

J’ai déjà mentionné que la série Tropismes va mener à une performance du même titre. Je me suis en effet engagé à la présenter en juin prochain à Montréal avec la clarinettiste Lori Freedman et à Guimarães au Portugal avec le harpiste Eduardo Raon, deux musiciens qui ont été associés à la performance «49 flies». Mais ce qu’il y a de particulier en ce moment, c’est que mon activité de dessin («dessin» au sens le plus large, car ce que je fais est de plus en plus «painterly» comme on dit en anglais) prenne une place vraiment indépendante par rapport à mes autres activités de cinéma et de performance et qu’elle se poursuive pour elle-même en ses propres termes, ce qui ne m’était jamais arrivé.

Read more

Friday 9 December 2011

Fin de l’année 2011.

La deuxième moitié de l’année a été pleine de rebondissements et de situations inattendues Côté production, plusieurs projets sont arrivés à terme (ce n’est pas de ce côté, qu’il y a eu de l’inattendu).

La performance «49 Flies» atteint une sorte d’accomplissement avec la présentation en octobre, au Festival du Nouveau Cinéma, d’une version où Lori Freedman a joué de la clarinette basse accompagnée d’une trame sonore incluant les mouches, Stefan Smulovitz au violon alto, Mazen Kerbaj à la trompette, Massimo Ceccarelli à la contrebasse et Eduardo Raon à la harpe, tous quatre enregistrés séparément à Vancouver, Beyrouth, Rome et Ljubljana au cours de quatre performances différentes. Il y avait un public nombreux (et jeune) et ça a été un vrai succès. Cela pourrait avoir mis un point final à ce projet car finalement j’aurai joué avec Lori dans un contexte intéressant (Lori est la première à qui j’ai proposé de jouer avec les mouches et nous avions fait une répétition dès l’automne 2010, je me devais de jouer avec elle en public au moins une fois) et le processus d’accumulation de pistes avec des instrumentistes différents est arrivé à un aboutissement avec cette prestation. Mais il y aura des prolongements, je présenterai «49 Flies» en solo (sauf avis contraire) à Lisbonne au festival d’animation Monstra, au mois de mars, et peut-être à Bologne en juin. Et il reste aussi à évaluer la façon de concevoir une version film.

Read more