Le métro reloaded L'expression instrumentale Georges Didi-Huberman O Picasso René Lussier Jitter gravure sur pellicule en direct Free Radicals Double négatif Place Carnot Basmati Rivière au Tonnerre Éblouissement d'Icare Triptyque John Cage Songs and Dances from the Inanimate World Karl Lemieux André Martin Victoriaville Home «49 Flies» improvisation Op Hop Buenos Aires Praha-Florenc The Subway Jean Detheux Mingan Nathalie Sarraute Seule la main... Photographies Filature Casa Obscura Perugia FNC cycles décallés Pierre Juneau UC Davis Living Cinema 49 Flies Solo la mano... Fred Frith Blu Lieux et monuments Halifax Rendez-vous du cinéma québécois dessins New York Herqueville Henri Meschonnic NFB Fantômes Robert Marcel Lepage O Picasso - tableaux d'une surexposition documentaire Festival du nouveau Cinéma Beirut Max Duplicity Agamben Chloé 2007 Toi la Mordore Exercices d'animation Variations sur deux photographies de Tina Modotti Rodrigue Jean Berlin Special Forces 2008 installation vidéo San Francisco Len Lye Tropismes René Jodoin Muto

Monday 3 January 2011

«49 Flies» - 2

Début de l’année 2011, c’est le temps de faire un peu le point. Au cours des derniers mois de 2010, mon travail a pris une tournure un peu inattendue en ce sens que le projet «49 Flies» s’est mis à occuper une place de plus en plus importante. Initialement, le projet de performance a été le résultat d’un événement tout à fait fortuit, du fait que Claude Beaugrand m’a donné ces enregistrements de mouches emprisonnées entre les deux vitres d’une fenêtre double. Autrement, je ne crois pas que l’idée me serait venue de travailler sur les «mouches». Les choses sont allées plus loin suite à l’intérêt exprimé par le Vidéographe pour une nouvelle performance destinée à être vidéostreamée dans le but de faire la promotion de mes films.

Read more

Monday 23 August 2010

50 Mouches/49 Flies

(English follows)

C’est une nouvelle pièce en développement. Elle a un double point de départ.

Premièrement, cela se situe dans la continuité de travaux d’ateliers et de performances, intitulés «Exercices d’animation», que j’ai commencés en 2009 (qui ont fait l’objet de plusieurs présentations publiques et ont donné le film «Triptyque»). Ce nouveau travail conserve le même réglage de mon logiciel de performance et permet le même style d’improvisation duquel résulte une approche non linéaire de l’animation. La performance est basée sur une structure de courts cycles imbriqués les uns dans les autres, au sein desquels des images sont enregistrées pour un court instant et sont rapidement effacées pour être constamment remplacées par de nouveaux dessins. Ces dessins sont faits davantage en fonction du processus combinatoire en cours qu’en fonction d’un quelconque développement linéaire, comme c’est habituellement le cas en animation. Trois boucles de longueurs différentes sont superposées et chacune d’elles est altérée par des changements de vitesse, de dimension, de direction des mouvements animés ainsi que d’ordre des images, le tout étant manipulé en temps réel parallèlement à la création des images. Il en résulte une expérience du «temps» très particulière, à la fois statique et vertigineuse.

Read more