Place Carnot Karl Lemieux cycles décallés Blu René Jodoin Triptyque Home Mingan Photographies Pierre Juneau Lieux et monuments Robert Marcel Lepage Len Lye Seule la main... Double négatif Max Solo la mano... Herqueville The Subway Filature Songs and Dances from the Inanimate World Halifax Free Radicals Basmati Rodrigue Jean Le métro reloaded Perugia André Martin Festival du nouveau Cinéma 49 Flies Living Cinema Muto installation vidéo gravure sur pellicule en direct Georges Didi-Huberman NFB René Lussier Tropismes 2007 UC Davis Chloé Toi la Mordore O Picasso - tableaux d'une surexposition Éblouissement d'Icare O Picasso Special Forces Exercices d'animation Nathalie Sarraute Buenos Aires dessins improvisation San Francisco Jitter Jean Detheux New York Rivière au Tonnerre Fantômes Victoriaville «49 Flies» Fred Frith Beirut documentaire L'expression instrumentale Variations sur deux photographies de Tina Modotti John Cage Henri Meschonnic Agamben Op Hop 2008 Casa Obscura Rendez-vous du cinéma québécois Praha-Florenc Duplicity Berlin FNC

Wednesday 14 July 2010

La statue de Giordano Bruno

La statue de Giordano Bruno, 12 min. 10 sec. coréalisé par Pierre Hébert et Bob Ostertag. Image et animation : Pierre Hébert. Musique : Bob Ostertag. Production indépendante. Distribution : Vidéographe.

Ce film a été composé à partir de la captation d'une performance d'animation en direct présentée à Rome en janvier 2005 par Pierre Hébert et le musicien Bob Ostertag. La performance était basée sur un tournage de prise de vue réelle faite l'après-midi même au Campo dei Fiori où le philosophe Giordano Bruno a été brulé par l'Inquisition en 1600. Une statue a été érigée en sa mémoire au 19ième siécle, qui domine sombrement le marché qui se tient quotidiennement sur la place. Le film traite de la ressurgence fantomatique du passé dans ce lieu où la vie quotidienne suit imperturbablement son cours. La captation de la performance a été retravaillée et raccourcie par la suite et complémentée de plusieurs performances faites en atelier.

The Statue of Giordano Bruno, 12 min. 10 sec. codirected by Pierre Hébert and Bob Ostertag. Image and animation : Pierre Hébert. Music : Bob Ostertag. Independent production. Distribution : Vidéographe.

Visionnez un EXTRAIT.

Watch an EXTRACT.

Images fixes disponibles sur la galerie La statue de Giordano Bruno. (Cliquez sur le «thumbnail» de l'image de votre choix, elle s'affichera en format «preview» sur lequel vous cliquez de nouveau pour obtenir l'image en pleine résolution qu'il suffit alors de copier sur votre disque dur)

Stills are available in the galleryLa statue de Giordano Bruno. (Click on the thumbnail image of your choice, it will appear in a preview format on which you will click again to obtain the full resolution image that you can copy on your hard disk).

This film was made out of the capture of a live animation performance presented in Rome in January 2005 by Pierre Hébert and the musician Bob Ostertag. It is based on live action shooting done that same afternoon on the Campo dei Fiori where the philosopher Giordano Bruno was burned by the Inquisition in 1600. A commemorative statue was erected in the 19th century, that somberly dominate the market held everyday on the piazza. The film is about the resurgence of the past in this place where normal daily activities go on imperturbably. The capture of the performance was reworked, shortened and complemented with more studio performances.

Praha Florenc - 1

Praha Florenc, première phase.

Le 21 juin j’ai commencé à travailler sur mon nouveau film «Praha-Florenc», qui sera donc le premier d’une série de films sur des lieux à travers le monde et qui mènera peut-être à un long métrage regroupant une dizaine de telles capsules faites à partir de tournages dans différentes parties du monde. À date je dispose, outre le tournage fait à Prague en mai dernier, de trois autres éléments, un tournage fait le 16 novembre 2003 au temple Senjo Ji, dans le quartier Asakusa à Tokyo, un tournage fait à Faro au Portugal, entre le7 et le 9 décembre 2005, du passage de chemin de fer à niveau qui barre l’entrée du port, et finalement, un tournage d’une cour d’école à Buenos Aires, vue en plongée à partir de ma chambre d’hôtel , fait le 9 avril 2008. Tous ces éléments sont pour l’instant restés intouchés car je ne savais pas encore tout à fait de quelle façon les aborder. Sauf pour le tournage de Tokyo qui s’est produit de façon assez inattendue et qui est en mouvement (une sorte de promenade à travers le temple et le marché attenant), tous ces tournages sont des cadrages fixes.

Read more